Un purificateur d’air, pourquoi ? Et bien tout simplement, parce qu’il m’arrive parfois d’éternuer, et ce, car j’habite dans un environnement engorgé de poussière suite à des travaux de rénovation et que la poussière ça reste planqué des années de partout, quoi qu’on fasse pour la retirer. De plus, j’ai aussi un chat qui ramène de la poussière et des acariens et qui dort éventuellement avec moi. Depuis quelques années l’envie d’acheter un purificateur d’air me trotte donc la tête et c’est sur le premier modèle de la marque Xiaomi que je m’étais arrêté. Il était beau, assez compact et puissant. Les matériaux avec lesquels a été réalisé le produit sortent d’usines réputées et les retours étaient excellents. Malheureusement, on ne peut pas acheter ce type de produit en grande surface en France et il faut donc passer par un importateur spécialisé… ou faire un petit voyage en Chine. Mon choix était vite fait. Je suis donc allé sur Aliexpress et je regardais la multitude de Mi Air Purifier identiques à des prix différents aux alentours de 200 €. C’est un prix considérable étant donné le prix de vente original en Chine. J’ai alors laissé le produit dans mon panier 1 an, 2 ans… sans jamais passer à l’action. Il était temps d’y remédier.

GearBest, un importateur pour passer commande

Ce n’est alors que récemment et sur le conseil d’un ami que je me suis tourné vers GearBest. Cela m’a permis de passer rapidement à l’action, le 11 novembre (11.11) — la date est importante, car c’est le plus gros festival de soldes chinoises, et de ce fait, les ventes flash et les promotions sont importantes. J’ai donc succombé en ce jour au second modèle de la marque, le Mi Air Purifier 2, plus compact, plus esthétique et toujours plus puissant que la concurrence dans le marché grand public.

J’ai donc passé commande sur le site le plus stressant du monde (GearBest) une première fois… puis une seconde après avoir trouvé un code promo via Dealabs… puis, une troisième, quand j’ai vu le prix d’un produit de la même commande moins cher quelques secondes après, mais qu’il s’est avéré que ce prix n’est finalement plus disponible. Je repasse donc cette commande et la, le produit n’est plus en stock, impliquant donc d’attente restockage. Super. Je ne vous explique pas non plus le compte à rebours pour payer (15 minutes ce jour-là) avant que votre commande soit annulée… il ne faut pas être cardiaque ! 😂

Je précise donc que les variations de prix chez GearBest sont hallucinantes. Un produit peut passer du simple au double entre le moment où vous l’ajoutez au panier et celui où vous passez commande. Il en va de même si vous êtes passé par lien spécifique de newsletter qui affiche un prix spécial ou un coupon qui fait finalement monter le prix total de la commande… ne soyez pas surpris et réfléchissez bien avant de payer voir si le prix ne pourrait pas être baissé…

Bref, j’en ai donc profité pour acheter d’autres produits, mais le coût de l’opération pour ce purificateur s’élève à 81 € seulement contre son prix standard constaté de 120 €. Notez la différence de prix entre le premier modèle, le second et le prix promo de ce dernier. J’ai fait une excellente affaire, et je ne cesse de le remarquer avec tous les codes promo et ventes flash qui n’arrivent pas à rivaliser avec mon prix d’achat de ce jour-là.

Mi Air Purifier 2, les généralités et le fonctionnement


Qu’est-ce qu’un purificateur comme un de ce type ? Et bien on peut vulgariser ça comme un gros ventilateur qui n’a pas pour but de rafraichir, mais plutôt d’assainir l’air de la pièce dans lequel il est placé. Le fonctionnement ne peut pas être plus simple : le purificateur fonctionne avec un filtre HEPA et deux moteurs qui prennent l’air de la pièce, le fait passer à travers le filtre (disponible en plusieurs variantes) et l’extrait vers le haut de la tour, prêt à retourner dans la pièce.

Un filtre HEPA est un filtre de haute efficacité, c’est le même type de filtre utilisé dans les systèmes professionnels dans les hôpitaux notamment ! Aucun produit chimique n’est donc utilisé et donc — contrairement à certains commentaires vus sur des forums — ne pose aucun problème sanitaire. En effet, les ioniseurs et autres sprays aux huiles essentielles ont eux été démontré par 50 millions de consommateurs comme inutiles pour purifier l’air et même le rendre plus dangereux que de ne simplement rien faire…

Suivi de commande et réception

L’étape de la commande passée, j’ai alors passé des heures à suivre sur tous les sites possibles et imaginables de tracking de colis pour connaître la position de mon précieux. Malheureusement, j’ai dû prendre mon mal en patience. En effet, le produit venant de Chine, il doit faire plusieurs escales avant d’arriver à Paris. De plus, ma commande a été passée pendant le plus gros évènement mondial pour ces sites (11.11) et, de ce fait, le temps de traitement allait être allongé.

J’ai effectué ma commande via French Line (Colissimo) (FREXPCO) et le prix de livraison est commun pour tous les éléments de votre commande. Ainsi, pour près de 3 €, tout a été géré par Colissimo une fois arrivé en France… et avant par UPS (mon cas) ou d’autres transporteurs. Je vous recommander d’utiliser le site Faryaa pour suivre votre colis avant son arrivée en France (à savoir les trajets depuis la Chine jusqu’à la France – le service ne dépend pas d’un transporteur spécifique et affiche donc le trajet complet). Ma commande passée le 12 novembre 2017, elle est sortie de son entrepôt le 2 décembre 2017. J’en ai finalement reçu une partie le 22 décembre et j’ai reçu la pièce maîtresse le 26 décembre, contre toute attente. Joyeux Noël ! La troisième partie de ma commande, elle, semblait avoir péri dans la bataille… mais a finalement montré le bout de son nez une semaine après avoir reçu une notification de La Poste comme quoi le colis avait bien été perdu/volé. Surprise !

Déballage et appairage

Alors là, je m’avoue surpris. Je ne m’attendais PAS DU TOUT pas à une expérience comme celle que j’ai eue en déballant mon Mi Air Purifier 2. Le packaging est minimaliste, le blanc omniprésent, un livret de démarrage rapide (certes en mandarin, mais bon) et la pièce maîtresse bien protégée dans un tissu similaire à celui du déballage d’un nouveau MacBook (voir image )… vous l’aurez compris, l’expérience était très appréciable et semblable à un unboxing typique d’Apple.

Après avoir sorti et branché l’appareil sur son petit adapteur commandé à côté, BIP, il se met en route et commence à purifier la pièce immédiatement. Je prends donc mon iPhone muni de l’application Mi Home (iOS/Android) et je me connecte au réseau Wi-Fi créé par l’appareil. Une fois dans l’app, je sélectionne le Mi Air Purifier 2 et je me laisse guider sans problème. Hop, tout est réglé et je peux contrôler le purificateur et suivre la qualité de l’air au bout des doigts depuis n’importe où.

Fonctionnalités

Comme tout bon produit Xiaomi (ils le sont tous), ce purificateur d’air est donc connecté et intelligent. Il est fourni avec une multitude d’options modifiables dans l’application et un débridage du moteur est même possible pour le faire tourner encore plus vite (c’est juste incroyable). Ainsi, vous aurez le choix entre un mode Auto (le capteur de PM2.5 relève les polluants et quand ceux-ci dépassent un certain palier, les moteurs se mettent à tourner plus rapidement pour purifier la pièce), un mode Nuit (le ventilateur émet le moins de bruit possible, mais continue de purifier un minimum) et le mode User Favorite (Favoris – où vous sélectionnez la vitesse des moteurs en fonction de la taille de votre pièce).

Le purifier est bien évidemment intégrable à l’application Mi Home, depuis laquelle tous ces réglages sont possibles… et bien plus avec des automations avec d’autres produits ou à partir de données extraites de l’appareil (exemple : notification et passage en mode Favoris quand la quantité de polluants détectés dépasse les 100 μg/m³).

Test en situation réelle

Cela fait donc quelques mois que je teste l’appareil et je m’avoue séduit. Il sert aussi bien à assainir l’air que je respire en intérieur qu’à me sensibiliser sur sa qualité en extérieur. En effet, l’appareil était placé dans ma chambre (≈18 m²) et s’avère très performant pour éliminer les polluants ou les odeurs. Le mode Favoris rentre en scène majestueusement pour éliminer une mauvaise odeur, et c’est particulièrement remarquable avec les odeurs de cuisine (maintenant qu’il est placé dans un salon ouvrant sur la cuisine). Avant d’avoir un appareil qui mesure les polluants, je n’étais pas forcément au courant de ce qu’il se passait après avoir cuisiné. Cela fait plusieurs fois que l’appareil entre en mode soutenu (Orange — mauvaise qualité d’air) ou même (Rouge — très mauvaise qualité d’air) après avoir cuisiné alors que l’appareil était situé dans ma chambre. Je suis donc vraiment étonné par son efficacité à détecter et éliminer les polluants (ça se sent vraiment entre la pièce de vie et la chambre après avoir cuisiné) et ça m’a vraiment ouvert les yeux sur des choses auxquelles je ne faisais pas vraiment attention auparavant.

Désormais, quand je regarde dans l’application Mi Home et que je constate une valeur élevée en PM2.5 sans raison apparente (cuisine, fenêtre laissée ouverte…), je m’étonne puis je vais vérifier dans une application de qualité d’air qui agrège les données de centres de collecte publics (Air Matters) pour m’apercevoir qu’effectivement un pic de pollution est en cours près de chez moi. C’est vraiment une mentalité que je n’aurais pas acquise sans avoir fait cet achat…

Sinon, la majorité du temps, l’appareil est en mode Auto et reste inaudible (hormis quand il accélère un peu quand la qualité de l’air se dégrade au cours de la journée — visible en données chiffrées dans l’app ou dans Home/Maison) puis passe la nuit en mode Sleep (Nuit) où il reste complètement inaudible. Enfin, quand une odeur se déclare ou quand la qualité d’air se dégrade suite à du rangement (faire son lit et donc envol de poussière, passage de l’aspirateur, etc) ou à toute autre opération quotidienne anodine (aération naturelle, cuisine, petit déjeuner, etc), l’appareil passe en mode soutenu, mais plus généralement je le mets pendant une bonne dizaine de minutes (circulation complète de l’air dans la pièce pour la superficie) en mode Favoris (réglé sur le maximum)… ça fait du bruit, mais ça souffle et c’est efficace !

Intégration à HomeKit

Ajouter le purificateur dans HomeKit est pour moi — grand utilisateur de l’écosystème Apple — un must-have. Grâce à un peu de bidouillage et à Homebrige (en effet, l’appareil n’est pas nativement compatible avec HomeKit), ça y est, le purificateur est visible et fonctionnel depuis tous mes appareils iOS/macOS/tvOS et même via Siri ! En effet, modifier la vitesse des moteurs, passer d’un mode à un autre, allumer ou éteindre (à la voix, au toucher ou automatiquement via des scènes dans Home) s’avère vraiment pratique. Même la qualité de l’air est retournée dans Home. De plus, j’ai également programmé l’extinction du purificateur dès que la fenêtre est ouverte histoire de ne pas utiliser inutilement le filtre. Si vous souhaitez faire cela pour vous aussi, vous pouvez vous rendre sur la page du plug-in ici.

Consommables

Fonctionnement par filtre oblige, celui-ci s’use avec le temps et prend alors la caractéristique d’un consommable ; ce que pas mal de personnes ont tendance à oublier à l’achat d’un produit de ce type. Malgré cela, Xiaomi nous indique un cycle de vie de 6 mois ou moins selon l’usage et la version Standard économique est incluse dans le produit.

Concernant mon utilisation, depuis mon achat, j’ai fait durer le filtre un peu trop longtemps (presque un an, il commençait à sentir et à devenir moins efficace). J’ai alors racheté un filtre récemment (la version antibactérienne) pour la modique somme de 33.54 €. Comptez donc une dépense tous les 6 mois environ de cet ordre afin de maintenir le bon fonctionnement de votre purificateur d’air !

La gamme de purificateurs, pour tous les besoins/budgets

Xiaomi a au fil des années sorti une multitude de modèles de purificateurs d’air. La marque chinoise a commencé avec la commercialisation du modèle original Mi Air Purifier (aujourd’hui quasiment introuvable) puis a sorti le Mi Air Purifier 2, plus compact et léger . Depuis elle a aussi sorti le Mi Air Purifier 2S muni d’un écran OLED (pratique pour afficher la qualité d’air, le mode actif, la température/humidité et le statut du Wi-Fi), d’un capteur de particules à haute précision laser (grosse amélioration en comparaison du 2) qui peut désormais détecter les particules jusqu’à 0.3μm… mais la capacité de filtration et les dimensions restent identiques au 2 (sauf poids, légèrement plus léger).

Xiaomi commercialise aussi le Mi Air Purifier Pro, plus grand que le standard, reprenant les mêmes fonctions que le 2 S, mais dont la capacité de filtration — et donc la surface recommandée filtrable — est plus grande… pour la même taille de filtre. Enfin, le Mi Air Purifier MAX (beaucoup plus imposant) est le dernier fleuron de Xiaomi, reprenant alors l’écran et le capteur des deux précédents, mais cette fois-ci complètement reconstruit en intérieur comme en extérieur pour obtenir une capacité de filtration incroyable (1000 m³/h CADR) et pouvant alors servir pour purifier des pièces allant de 70 à plus de 120 m² ! Il en va sans dire qu’au plus vous montez en gamme, au plus le prix augmente… et on notera que le prix des nouveaux filtres spécifiques au MAX (censés durer plus longtemps) relève de la centaine d’euros…

Conclusion

Si vous en voyez l’utilité, que ce soit pour purifier une pièce, car vous êtes sensible, pour limiter les particules volantes afin d’effectuer des réparations ou tout simplement pour limiter les odeurs de cuisine par exemple ; vérifiez les prix et quand vous tombez sur une bonne promo, foncez ! Cet appareil m’aura été fortement utile de très nombreuses fois lors d’expérimentations culinaires qui ont pu tourner au désastre, mais également lors de la repeinte d’une pièce et je ne peux que vous le recommander si vous vous sentez touché par ses cas d’utilisation.

Vous avez un purificateur ? N’hésitez pas à commenter vos cas d’utilisation, votre retour ou vos astuces dans les commentaires et à partager cet article ! ☺️

Julien

Auteur Julien

Développeur et blogueur à mes heures perdues — passionné par la technologies, la photographie et le design. Inspiré par la nature.

Plus d'articles de Julien



Laisser un commentaire



Merci d'utiliser les commentaires pour ajouter quelque chose à ce que j'ai dit, partager votre expérience, me demander plus d'informations... En revanche, les commentaires considérés comme SPAM ou comportant des arguments inopérants seront écartés du débat — supprimés.