J’aurais pu appeler l’article d’aujourd’hui : « Youtube RED — Non merci, pour l’instant ? », vous allez comprendre pourquoi dans les détails. L’article d’aujourd’hui sera un peu différent, plus court et aidé à la rédaction par Théo (@ItsAskry). Bref, vous l’aurez deviné on parle aujourd’hui de la nouvelle formule de YouTube que l’on attendait depuis un moment et qui tente de s’imposer comme une formule premium !
 

YouTube RED, Késaco ?


Qualifié comme « l’expérience ultime de YouTube » par Google, YouTube RED (fuité sous le nom de YouTube Key), lancé le 28 octobre 2015, propose plusieurs fonctionnalités, comme notamment la suppression des publicités (en effet, vous n’aurez désormais plus d’annonces avant, après et pendant les vidéos). Mais ce n’est pas tout car l’offre n’aurait sans doute aucun intérêt pour la plupart d’entre nous possédant une extension qui bloque du contenu ciblé type AdBlock.

Vous pourrez aussi enregistrer les vidéos sur votre smartphone, tablette ou autre pour les regarder n’importe où, hors-connexion ! C’est un point très important qui vous permettra de sauvegarder une bibliothèque conséquente de vidéos sur votre téléphone sans avoir à user votre précieux fair-use ; mais attendez le prochain.

Autre fonctionnalité présente au sein Youtube RED, c’est la possibilité de regarder une vidéo en arrière plan, en dehors de l’application YouTube, lorsque vous faites autre chose mais que vous voulez continuer à écouter votre musique. La vidéo ne se coupera donc plus quand vous répondrez à un message ou commenterez un statut. Mais ce n’est pas tout !

Pour finir, Google en remet une couche en greffant à l’offre de Youtube RED, l’accès à Google Play Musicune offre à la Spotify, Deezer ou encore Apple Music. C’est là que l’on voit la position dominante de Google, qui va jusqu’à brader son offre qui n’arrive pas à décoller, en l’offrant en même temps que YouTube RED.


Aussi, des films de création YouTube RED seront en exclusivité sur le service.

 

Très bien, et, ça a un prix ?

Ah, on en revient toujours là… C’est donc le moment de parler du prix, n’est-ce pas. Et bien, 9.99$, soit en convertissant en euro avec les meilleurs algorithmes des multinationales (LOL ?) : 9.99 € ! Je n’ai pas vraiment d’avis sur le prix, si ce n’est que c’est le prix d’une offre musicale de streaming communeSi on omet une seconde qu’AdBlock existe, l’offre composée d’un service de streaming musical et des options listées ci-dessus, ça vaut vraiment le coup (à condition de ne pas être abonné à un autre service de streaming donc) !
 

L’avis du public, des YouTubers

Il n’y a qu’à voir la barre d’appréciation de la vidéo de présentation du service : 3x plus de votes négatifs que positifsÉchectotal donc, accentué par des infographies parues sur les réseaux sociaux montrantdes équivalents déjà présents et gratuits pour éviter de passer à la caisse(désolé, ça fait 1 heure que je cherche, je ne trouve plus, mais en grosses lettres ça démontrait que si on avait AdBlock, Netflix et Spotify ainsi qu’une application qui vous permet de continuer à écouter vos vidéos en arrière plan, YouTube RED ne servait à rien)


Du côté des YouTubers, c’est mitigé, mais un cas se détache, celui de PewDiePie. Il démontre l’existence de YouTube RED par l’impact réel d’AdBlock sur les revenus des YouTubersPayer une somme pour se débarrasser des publicité lui semble tout simplement « normal« . Les gens apprécient leurs vidéos, mais en utilisant AdBlock, ils ne « remercient » pas financièrement le créateur du contenu. C’est le même problème que le téléchargement illégal….


Mon avis

Pour résumer, l’offre ne m’a pas convaincu jusqu’à présent. En effet, nous les français nous sommes souvent privés de certaines fonctionnalités de services de multinationales, comme l’offre de YouTube RED, qui n’est donc pas disponible chez nous. Néanmoins, je m’avance en disant que je peux tout simplement m’en passer et me ranger du côté de la communauté qui préférera l’utilisation d’AdBlock mais qui fera sûrement des dons aux chaîne si le contenu lui plaîtJe ne suis pas prêt à débourser dix euros de plus pour ça, étant déjà abonné à Netflix et Apple Music. Cela ne m’apportera rien de plus mais je préfère donc attendre son arrivée en France pour tester l’offre et me faire une opinion concrète.

Voilà, j’espère que vous avez apprécié l’article, n’hésitez pas à partager votre avis en postant un commentaire et à faire tourner l’article en le partageant sur les réseaux sociaux. Sur ce, à très vite et merci de votre visite !

Images : © Alphabet Inc. + Julien S.

Julien

Auteur Julien

Independent blogger and sometimes developer — in love with tech, photo and design. Inspired by nature.

Plus d'articles de Julien



Laisser un commentaire



Merci d'utiliser les commentaires pour ajouter quelque chose à ce que j'ai dit, partager votre expérience, me demander plus d'informations... En revanche, les commentaires considérés comme SPAM ou comportant des arguments inopérants seront écartés du débat — supprimés.